Lorsque le Fou domine le Cavalier

Cliquez pour agrandir l'image mardi 20 mai 2014

Notre représentant français, Etienne Bacrot, avait remarquablement débuté le mémorial Gashimov qui s'est achevé le mois dernier dans la ville de Shamkir (Azerbaidjan). Invité à participer au tournoi B, il était encore leader à trois rondes de la fin. C'est à la septième ronde que vint le tournant. Lors de sa confrontation avec le futur vainqueur, l'Ukrainien Pavel Eljanov, il a mal évalué une transition en finale et cruellement perdu une partie décisive pour le classement final. Il a gravement sous-estimé les dangers inhérents à la finale Cavalier contre Fou avec des pions sur les deux ailes. Cette partie m'a rappelé mes jeunes années. Lors du tournoi de Maîtres de Toulouse en 1994, tournoi dans lequel le très jeune Etienne Bacrot faisait encore ses armes avant d'atteindre l'élite mondiale, j'avais été confronté à une finale du même type face au Maître Fide Pierre-Yves Toulzac. Bien qu'ayant pu annuler, j'avais mesuré devant l'échiquier les difficiles problèmes posés par le manque de mobilité du Cavalier et le risque de zugzwang permettant la pénétration du Roi adverse.

Dans un premier temps, examinons la partie Bacrot-Eljanov jouée à Shamkir en 2014.



J'ai encore du mal à prendre conscience que ma première véritable expérience sur ce type de finale a maintenant vingt ans. "Tempus fugit" comme dirait le poète. Mais revenons à l'intemporalité du noble jeu en constatant que dans ma partie contre Toulzac, à la différence de la partie précédente, la structure de pions du camp qui possède le Cavalier est saine. En son temps, Capablanca avait déjà mis l'accent sur ce point important. Cette petite différence dans la structure de pions m'a permis d'annuler cette finale réputée difficile à défendre.



Accepter d'entrer dans ce type de finale avec le Cavalier nécessite une évaluation précise de la position qui dépend principalement de la structure de pions, en gardant à l'esprit que la course à la promotion sur les deux ailes est rarement en faveur du Cavalier.

La photographie d'Etienne Bacrot, prise par Ahmed Mukhtar, est extraite de la galerie du site officiel du mémorial Gashimov.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Retour

Accueil  |  Précédent  |  Suivant
Cliquez pour agrandir l'image

Abonnez-vous au flux RSS

Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS

Partagez

Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Exercice tactique



© Alain Moal 2012-2019Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSDernière mise à jour : dimanche 24 mars 2019