Cliquez pour agrandir l'image

Honneur aux vétérans !

samedi 11 janvier 2014

Parmi les nombreux tournois qui fleurissent traditionnellement pendant les fêtes de fin d'année, un match en quatre parties a opposé Anatoly Karpov et Jan Timman en marge de l'open du festival d'échecs de Groningen (Pays-Bas). Organiser un match entre deux joueurs légendaires est une initiative louable. Il est peut-être utile de rappeler pour les plus jeunes que Karpov a été un formidable champion du monde avant que Kasparov ne lui ravisse sa couronne après dix ans de règne et que le néerlandais Timman a occupé, à son apogée, la troisième place mondiale. Ce match de 2013 fait écho à celui de 1993 qui permit à Karpov de redevenir champion sous l'égide de la Fide après la scission provoquée par Kasparov (en battant Timman par six victoires à deux et treize parties nulles).

Aujourd'hui, âgés de 62 ans, ces deux champions ne font plus partie de l'élite mondiale mais jouent encore à un niveau très enviable. Pour l'anecdote, ce match sans enjeu a été gagné par le Russe sur le score de 2,5 à 1,5 (trois parties nulles et une victoire).

Le terme "vétéran" dans son acception militaire originelle désigne "un soldat qui a accompli un long service". Le terme "senior", plus politiquement correct, est aussi souvent utilisé pour désigner les plus âgés d'entre nous. Il me semble qu'aux échecs, comme dans beaucoup d'autres sports, la catégorie "vétéran" est injustement négligée.

Pour les hommes, la Fide considère que l'on devient vétéran à partir de 60 ans.  Des compétitions ont lieu, des titres de champions d'Europe et du monde sont décernés. Anatoly Vaisser a d'ailleurs porté haut les couleurs françaises en conquérant en 2013 son second titre de champion du monde dans cette catégorie. Mais force est de constater que les meilleurs sont rarement présents car la dotation et les conditions offertes ne permettent pas d'attirer les noms les plus prestigieux.

Comment comprendre que malgré une longévité exceptionnelle au plus haut niveau, Viktor Korchnoi n'ait écrit qu'une seule fois son nom au palmarès.

Qui sont aujourd'hui les meilleurs vétérans ?

La Fide offre des listes pour les meilleurs mondiaux en catégorie mixte, femme, junior, par nation, mais ne permet pas d'accéder facilement à la liste des meilleurs vétérans.

Je vous propose, ci-dessous, quelques noms qui ont marqués les échecs des années 70 à 90 et qui sont très probablement parmi les meilleurs vétérans actuels (avec entre parenthèses leur classement Elo de janvier 2014, suivi de leur année de naissance) :

Alexander Beliavsky (2643) 1953
Anatoly Karpov (2619) 1951
Jan Timman (2607) 1951
Enrique Mecking (2606) 1952
Robert Huebner (2599) 1948
Zoltan Ribli  (2585) 1951
Ljubomir Ljubojevic (2571) 1950
Iossif Dorfman (2571) 1953
Raphael Vaganian (2570) 1951
Ulf Andersson (2545) 1951
Vladimir Tukmakov (2540) 1946
Boris Gulko (2537) 1947
Anatoly Vaisser (2531) 1949

Cette liste n'est certainement pas exhaustive et mériterait d'être complétée. Elle nous montre néanmoins qu'un championnat du monde vétéran réunissant les meilleurs aurait belle allure et ravirait tous les amateurs. Certains de ces joueurs sont encore très actifs, d'autres le sont moins mais pourraient être tentés par une grande compétition entre vétérans, à supposer qu'elle soit convenablement dotée et médiatisée.

Une question se pose : est-il justifié de ne faire débuter la catégorie vétéran qu'à 60 ans ?

Classé à la 98ème place mondiale, le bulgare Kiril Georgiev est, avec ses 48 ans, le doyen de la liste des 100 meilleurs mondiaux du mois de janvier 2014. Il n'y a donc aucun joueur de plus de 50 ans parmi l'élite. Compte tenu de l'impressionnante précocité des champions actuels, on y trouve plusieurs juniors. L'existence de la catégorie junior est-elle plus justifiée qu'une catégorie vétéran à partir de 50 ans ?

Notons que c'est cette limite d'âge qui est retenue par la Fide pour le championnat du monde féminin (pour des raisons évidentes liées au nombre réduit de participantes).

Comme pour les catégories jeunes, d'autres sports considèrent plusieurs catégories de vétérans. En course à pied, au niveau national, les vétérans sont V1 de 39 à 49 ans, V2 de 49 à 59 ans, V3 de 59 à 69 ans, V4 de 69 à 79 ans. En natation, les changements de catégories dites "masters" ont lieu tous les cinq ans (à partir de 25 ans !). La baisse inéluctable des performances avec l'âge est une source de démotivation qui explique souvent le renoncement à la pratique en compétition. Les changements de catégorie permettent de raviver l'intérêt des sportifs vieillissants qui redeviennent compétitifs dans leur catégorie d'âge.

Aux échecs, il ne serait pas absurde de créer une catégorie "S1" de 50 à 65 ans et une seconde catégorie "S2" au delà de 65 ans. "S" pour "Senior" évidemment !

Ce billet est illustré par une photographie de Harry Gielen.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Retour

Accueil  |  Précédent  |  Suivant

Cliquez pour agrandir l'image

Abonnez-vous au flux RSS

Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS

Partagez

Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Exercice tactique



© Alain Moal 2012-2019Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSDernière mise à jour : samedi 8 juin 2019