Un calendrier incompréhensible

Cliquez pour agrandir l'image mercredi 25 décembre 2013

Le championnat d'Europe par équipe s'est achevé à Varsovie le 17 novembre dernier par la victoire in-extremis de l'Azerbaïdjan devant la France et la Russie. J'ai d'ailleurs relaté cette compétition importante dans un précédent billet.

Quelques jours plus tard, quelle ne fût pas ma surprise de voir débuter en Turquie le championnat du monde par équipe. Dur métier que celui de joueur professionnel, contraint d'enchaîner les compétitions sans le moindre répit, ai-je pensé. Mais mon étonnement fût encore plus grand lorsque j'ai noté l'absence de l'équipe de France, brillante seconde du championnat d'Europe.

Les équipes qualifiées pour ce championnat du monde étaient la Russie, la Chine, l'Ukraine, les USA, l'Arménie, les Pays-Bas, l'Allemagne, l'Azerbaïdjan, la Turquie et l'Egypte (les pays sont cités dans l'ordre du classement final). Comme il se doit, chaque continent était représenté. La présence des deux nations majeures que sont la Russie et de l'Ukraine m'a semblé naturelle mais comment justifier la participation des Pays-Bas et de l'Allemagne respectivement 11ème et 20ème des championnats d'Europe qui venaient à peine de s'achever.

C'est alors que j'ai compris que la sélection des équipes européennes ne reposait pas sur le récent championnat d'Europe mais sur le précédent. La présence de l'Allemagne s'expliquait donc par le titre remporté en 2011 à Porto Carras (Grèce). La sélection de l'équipe des Pays-Bas reposait sur sa relative bonne place (6ème) aux Olympiades d'Istanbul en 2012. L'Arménie était qualifiée en tant que tenante du titre et l'Azerbaïdjan, contrairement à ce que l'on pouvait croire, n'était pas qualifié grâce à son titre de champion d'Europe 2013, mais grâce à une nomination discrétionnaire du président de la FIDE.

Après tout, pourquoi pas, si les règles sont acceptées par tous. Mais il parait évident que le championnat d'Europe 2013 n'aurait jamais du avoir lieu avant ce championnat du monde.

A l'avenir, les instances internationales devront être plus vigilantes afin d'éviter ce malencontreux chevauchement des calendriers qui nuit à la lisibilité des compétitions.

En excluant trop d'équipes, ce championnat du monde n'a pas une signification claire. Jouées avec un format comparable (équipes de quatre joueurs), les Olympiades ont le mérite de regrouper l'ensemble des nations échiquéennes.

La photographie illustrant ce billet souligne la joie de l'équipe russe brandissant le trophée des championnats du monde par équipe. Cette victoire est une belle revanche après une décevante troisième place lors des championnats d'Europe.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Retour

Accueil  |  Précédent  |  Suivant

Cliquez pour agrandir l'image

Abonnez-vous au flux RSS

Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS

Partagez

Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Exercice tactique



© Alain Moal 2012-2019Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSDernière mise à jour : samedi 8 juin 2019