Transition imprudente en finale de pions

Cliquez pour agrandir l'image samedi 14 juillet 2018

Les finales de pions ne sont pas très fréquentes dans la pratique des Grand-Maîtres car leur caractère irréversible effraie les plus courageux. Elles sont difficiles à évaluer car elles nécessitent un calcul précis qu'il est difficile de conduire sans erreur au terme d'une longue partie. Si l'option est possible, la plupart des joueurs préfèrent conserver des pièces sur l'échiquier afin d'éviter les positions de zugzwang typiques des finales de pions.

Deux champions du monde ont pourtant effectué cette périlleuse transition en finale de pions lors du tournoi de Wijk aan Zee en 2016. Les blancs étaient pilotés par le champion du monde Magnus Carlsen opposé aux pièces noires de la tête de file des échecs féminins, la chinoise Hou Yifan. Alors qu'elle avait brillamment endigué toutes les tentatives de son adversaire, Hou Yifan s'est fourvoyée en acceptant la transition en finale de pions proposée par son adversaire. En permettant au Roi adverse de gagner de l'espace en s'infiltrant dans sa structure de pions, elle fût contrainte de capituler sans combat. Cette fin de partie instructive illustre les dangers d'une mauvaise évaluation de la transition vers ce type de finale ou la moindre erreur est fatale.



La photographie du face à face entre les leaders des échecs des deux sexes est extraite du site officiel du tournoi de Wijk aan Zee.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Retour

Accueil  |  Précédent  |  Suivant

Cliquez pour agrandir l'image

Abonnez-vous au flux RSS

Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS

Partagez

Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Exercice tactique



© Alain Moal 2012-2019Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSDernière mise à jour : mercredi 20 mars 2019